paris2.jpg

Les études de Sage-Femme

L'Ecole de Sages-femmes de Baudelocque

 

 

Le métier de sage-femme est assez méconnu : la majorité pense qu’il n’est lié qu’à l’accouchement tandis qu’il concerne de nombreux domaines :

  • Le suivi gynécologique de la femme en âge de procréer

  • La préparation à l’accouchement et le suivi anténatal

  • La prise en charge du travail et du per-partum pour la mère et son enfant (salle de naissance)

  • La prise en charge de la mère et de l’enfant dans le post partum (suites de couches)

  • Le suivi de toute la grossesse, l’accouchement et les suites de couches à domicile (sages-femmes libérales)

  •  La rééducation périnéale

  • De nombreuses spécialisations comme entre autres l’échographie (passage d’un DU), la sophrologie, l’hypnose, l’acupuncture ou encore la tabacologie.

Et l’exercice s’étend dans plusieurs lieux : à l’hopital, en PMI (protection maternelle et infantile), clinique privée, libéral, planning familial, APM (aide à la procréation médicalement assistée), en ONG, en école de sage-femme (enseignement, direction…).

 

L’école de sages-femmes de Baudelocque-Paris Descartes

Elle dépend de l’université Paris Descartes. Elle est située à Denfert Rochereau dans le 14ème arrondissement, à l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul, en face de la maternité de Port-Royal et de l’hôpital Cochin.

La plus ancienne école de France, l’école a été créée par Jean Louis Baudelocque et Michèle Rapine en 1802. Les locaux, ceux de l’ancien hôpital, allient salles de cours (les Rapines), bureaux des professeurs, deux salles de déjeuner et détente et salles de travaux pratiques avec tout le matériel nécessaire à la formation (mannequins grandeur nature, lits d’hôpitaux, matériels de soins du nourrisson et de la mère).

 

Modalités d’inscription

Pendant l’été après la PAES, il faut faire une attestation d’assurance responsabilité civile et individuelle accident, une attestation de vaccination : hépatite B, diphtérie, tétanos, polio, tuberculose et faire une radiographie du thorax, d’avoir les tubertest normaux et de remplir le dossier que l’on vous remettra lors de la cérémonie des choix.

De plus, il vous faudra rencontrer un des sages-femmes enseignants de l’école avant la rentrée (il est possible de l’avoir début septembre pour vous empêcher de faire un aller-retour à Paris pendant l’été !) ainsi que la visite des locaux de l’école.

A la rentrée, tout le programme de l’année et les stages vous seront expliqués, et une visite de la maternité de Port Royal aura lieu. Il vous faudra aller à la médecine du travail rue des Saints Pères (arrêt de métro Saint Germain des Prés) dans les plus brefs délais pour y avoir un rendez-vous afin de vérifier votre dossier médical.

 

 

Les pauses-déjeuner 

Elles s’étendent généralement de 30 minutes à 1h30. Vous pouvez apporter vos plats pour y déjeuner dans l’une des 2 salles à manger ou encore vous rendre au RU qui est à seulement 5 minutes à pieds, ainsi qu’au CROUS dans le site de Cochin (achats de tiquets sur place).

 

La classe

A Baudelocque, la classe est d’environ 37 étudiants. Les professeurs sont des médecins (gynécologues, endocrinologues, pédiatres, et ATDX !! ;)), des sages-femmes enseignants, des infirmiers-puéricultrices, des psychologues, des orthophonistes ou encore des diététiciens.

 

L’Association des Sages-Femmes de Baudelocque (AESFB)

Formée d’un Président, secrétaire, trésorier, et autres postes (évènementiel, tutos P1, salons de l’étudiants…) et indispensable à la vie étudiante, elle permet la création et le financement de nombreux évènements tels que la semaine de ski (instaurée depuis peu), les Jnesf (journées nationales des étudiants sages-femmes), les soirées étudiantes et galas, le WEI, le Sidaction, le Téléthon, les recrutements pour les tutorats et bien d’autres. Des Conseils d’Administration ont lieu régulièrement  et leurs résumés sont envoyés par mail aux étudiants.

Le WEI : il a lieu à la fin du mois de Septembre, dans un lieu et un programme tenus secrets. Je ne vous en dis pas plus, mais ce sont des moments inoubliables à ne pas louper et qui soudent les étudiants !! ;)

Plusieurs soirées sages-femmes ont lieu régulièrement, regroupant les 4 écoles ou simplement Baudelocque.

Excepté le WEI, ces soirées sont ouvertes aux extés.

 

Pour intégrer l’AESFB

Il vous faut payer 10 euros d’adhésion. Vous avez des réductions sur les soirées étudiantes et l’achat du sweat de l’Association lorsque vous êtes adhérents et vous participez à la vie de l’Association.

 

Les stages

Malheureusement, pour le moment, il n’y a pas de stages en Corse possibles mais leur mise en place est discutée. Les stages s’effectuent dans tous les hôpitaux, cliniques, et groupes hospitaliers au sein ou non de l’AP HP (Assistance Publique Hôpitaux de Paris) intramuros ou extramuros. Vous pouvez émettre des choix quant aux lieux de stages en fonction de votre lieu d’habitation, et en général, au moins un de vos vœux est pris en compte. Les lieux de stages sont tous bien desservis par des tramways, métros et bus.

En L2 (première année d’école), les 3 stages sont des stages en soins infirmiers pour acquérir les bases. Dès la L2, les gardes de nuits commencent ! (en salle de naissance)

Pour les stages, 4 tenues bordeaux sont fournies aux étudiants (blouses + pantalons), et le badge APHP au nom de chaque étudiant. En revanche, il vous faudra acheter des chaussures (crocs ou autres) et le matériel que vous souhaitez (ex : pince Kocher, montre agrafe…) : au début de l’année, l’essayage de tenues et la commande groupée de matériel sera effectuée.

Il est possible de mettre les tenues à laver à l’école.

 

Sma2 (L2)

Année basée sur des contrôles continus, mais divisée en 2 semestres. Les cours sont segmentés en UE spécifiques, générales, clinique et optionnelles. La formation en anglais, le diplôme de formation aux premiers secours (AFGSU) et la validation du C2i (certificat informatique) sont obligatoires dès la Sma2.

Semestre 1 :

UE spécifiques : pédiatrie-puériculture, gynécologie-orthogénie, obstétrique-embryologie (formation des systèmes et appareils de l’organisme).

àPour les UE spécifiques, la moyenne dans chacun des devoirs sur table effectués est obligatoire (non compensable), sous peine de se rendre aux rattrapages (février pour le semestre 1 et aout pour le semestre 2).

                       UE générales : endocrinologie, tissu sanguin (hématologie, hémovigilance), agents infectieux-hygiène, physiologie cardio-respiratoire, pharmacologie, santé publique-démarche de recherche, sémiologie (cours communs avec les P2).

àPour les UE générales, la moyenne dans chaque DST n’est pas obligatoire, mais attention, les notes doivent se compenser entre elles pour assurer la moyenne dans chaque UE.

àConcernant la santé publique, un exposé par groupes de 4 sera à effectuer pendant l’année, sur un sujet de problème de santé publique de notre choix. Le suivi de ce devoir sera effectué par un professeur référent pour aider les étudiants à ne pas faire de hors sujet et à rester le plus pertinent possible.

                       UE cliniques : pour chaque stage effectué, une feuille de validation et d’observation est à remplir par l’étudiant, son/ses responsable(s) de stage et le/la cadre. A la fin de chaque stage, l’étudiant prend rendez-vous avec son responsable (retour de stage). De plus, pour chaque fin de stage a lieu un ECOS (plusieurs stations chronométrées, notées, autonomes et observationnelles qui évaluent les acquis de l’étudiant).             

                       UE optionnelles : ce sont 30 heures que l’étudiant doit valider pendant l’année. Elles sont nombreuses et l’étudiant peut choisir parmis elles : formation master en parallèle, Hopital des Nounours, participations aux évènements tels que le SIDAction, le Téléthon et autres, participations aux divers salons de l’étudiant effectués dans les lycées ou dans les facultés…

Semestre 2 (devient d’avantage spécifique du métier de sage-femme) :

UE spécifiques : obstétrique-maïeutique, gynécologie, pédiatrie-puériculture, hormonologie-système reproducteur.

UE générales : tissu sanguin (hémostase), agents infectieux-hygiène, santé publique, diététique.

UE cliniques : spécifiques au suivi pernatal et postnatal. Cf. semestre 1. + ECOS

UE optionnelle : cf. semestre 1.

Concernant les stages en L2, il y a 12 semaines de stage en soins infimiers : un stage de validation en soins infirmiers d’un mois entre novembre et décembre, un stage en salle de naissance d’un mois en mars et un stage en suite de couche d’un mois en juin ou en juillet.

 

Sma3 (L3)

L’année est divisée en deux semestres, et basé cette fois sur le système des partiels. Concernant les stages, ils sont de 22 semaines : 9 semaines entre le mois d’octobre et celui de décembre, 9 semaines entre le mois de mars et celui de mai : ils comportent selon les groupes d’étudiants la consultation, préparation à la parentalité, diagnostic anténatal, la salle de naissance, la suite de couches et le suivi périnatal avec une sage-femme libérale/PMI. Puis en juin ou en juillet, un mois de stage en salle de naissance ou suite de couche.

Les matières étudiées en Sma3 sont les mêmes que celles de la Sma2 mais bien sûr plus approfondies. A partir de la L3, les stages s’effectuent en

 

Sma4 (M1)

24 semaines de stage dispersées en consultation, PMI-libéral, salle de naissance, suite de couche. Préparation du mémoire.

Domaines de stage en + : néonatologie, grossesses à haut risque.

 

Sma5 (M2)

Idem que pour Sma4, 24 semaines de stage. Un stage à l’étranger est possible. C’est l’année de la présentation du mémoire et de l’obtention du diplôme d’état.

 

Sessions de rattrapages : une session à chaque fin de semestre. Le nombre de jour varie en fonction du nombre de matières qui sont à rattraper.

 

Vacances

àNoël : 2 semaines

àPâques : 2 semaines

àEté : Juin-Août ou Juillet-Août selon si le stage s’effectue en Juin ou en Juillet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour plus de renseignements contactez nous !